le squelette, les pattes   page en cours   oue, vue, orientation      
 
L' une des caractéristiques fondamentales pour définir un oiseau, est donc que son corps est recouvert de plumes.
   
Les plumes ont des aspects variés et des couleurs magnifiques: en fonction des espèces, elles revêtent parfois un rôle essentiel dans le camouflage de l' oiseau, et le protègent du froid: 41° est la température corporelle à tenir; pour une grande part des individus, elles sont aussi nécessaires pour voler.
     

— Les plumes pennées possèdent une hampe centrale qui est creuse à la base: le calamus permettant l' arrivée des substances nutritives; les barbes implantées tout le long du rachis ressemblent à des plumes miniatures qui comportent des barbules munies de barbicelles crochues permettant de s' accrocher les unes aux autres; les plumes pennées peuvent parfois porter une plume secondaire à la jonction du calamus et du rachis.

— le duvet ou plumules ne comporte pas de barbules et est structuré sur un plan en 3D, son rôle essentiel est isolant;
— les plumes de corps sont plus courtes, et ont souvent une base libre un peu duveteuse.

Anatomie et disposition des plumes sur le corps de l' oiseau


Au niveau des ailes: les rémiges primaires servent essentiellement à la propulsion de l' oiseau, les rémiges secondaires à le soutenir et l' alule à la stabilisation de son vol à faible vitesse.

Les ailes des oiseaux ont aussi évolué en fonction de ce qui était nécessaire pour l' espèce considérée:
— les rapaces ont des ailes longues et larges et cambrées adaptées au vol plané,

— les oiseaux de mer ont des ailes longues et fines pour un vol glissé et rapide dans les courants venteux, et celles des martinets sont mêmes arquées en arrière comme certains cerfs-volants pour augmenter leur vitesse,
— d' autres oiseaux tels le faisan devant s' élever rapidement dans les airs, ont des ailes courtes, larges et arquées pour augmenter la portance et faciliter leur décollage.

  Mues  et  soins

Les plumes finissent inévitablement par s' abîmer, il faut donc que l' oiseau ait la capacité de les remplacer: en expulsant les anciennes par de nouvelles poussant à partir du même follicule.

Le cycle des mues ainsi que sa durée est un phénomène très complexe qui varie en fonction de la race de l' oiseau: les passereaux par exemple, perdent leurs plumes progressivement et dans un ordre très précis afin de pouvoir toujours voler; d' autres comme les rallidés perdent leurs plumes voilières en masse et ne peuvent pratiquement plus voler avant qu' elles ne repoussent: ils se réfugient donc dans des espaces tranquilles pour échapper à leurs prédateurs...
les mues jouent aussi un rôle dans le cycle de la reproduction: les mâles arborant pour cette époque leurs plus belles couleurs,
ou ont un intérêt dans le camouflage et le mimétisme de l' animal pour mieux se fondre dans son environnement: saison hivernale ou estivale par exemple.

L' oiseau apporte beaucoup de soin à l' entretien de son plumage, car du bon état des plumes des ailes et de la queue dépend une meilleure survie en général: pour ce faire,

l' oiseau lisse ses plumes avec son bec, il se débarrasse ainsi de ses éventuels parasites en les remettant en place pour restaurer la cohérence de l' ensemble, les lustre grâce un à sébum huileux sécrété par une glande située à la base de sa queue (pour les espèces possédant cette glande), il se gratte la tête et le cou avec ses pattes, il se baigne pour humecter son plumage, se poudre, se sèche au soleil...

          vers le haut de la page